L'association des anciens élèves du BTS Audiovisuel
de Boulogne-Billancourt

Evan Ravoalavoson, Exploitation 2018




Pendant le confinement, BAM vient prendre de vos nouvelles ! Aujourd'hui on part à la rencontre d'Evan, fraîchement sorti du BTS, qui nous raconte son expérience et nous partage sa passion pour la vidéo.

Une interview réalisée (avec les gestes barrières) par Cécile Duboc pour BAM.

 

Evan, Exploitation 2008

 

Salut Evan, tout d'abord peux-tu te présenter ? de quelle promo es-tu ? De quelle option ?  
Hello moi c'est Evan, j'ai 21 ans et j'ai eu mon BTS audiovisuel option Exploitation en 2018.


Peux-tu nous raconter ton parcours depuis ta sortie du BTS ?
Dès la fin du BTS, je me suis lancé en freelance (auto-entrepreneur) et par la suite, j'ai débuté une année en graphisme pour apprendre le motion design. J'avais alors deux jours de cours par semaine ce qui me permettait de poursuivre mon activité de freelance le reste de la semaine. Je faisais ma propre alternance en quelque sorte. 

 

 

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton métier ? 
Je suis vidéaste : je tourne et monte des vidéos pour des marques, événements, entreprises etc...

Cela me permet de travailler pour des grosses marques comme Redbull, Adidas, Lacoste, Peugeot sport et bien d'autres. Les agences m'appellent pour me proposer un projet pour du cadrage, montage ou les deux. 
Je travaille le plus souvent via des agences de production ou de communication (Laclef, Cinemi, Mojo studio, Socialeven...).

Les projets peuvent être des vidéos d'événements, lancement d'un produit, présentation d'un athlète etc... Selon les projets, je peux être tout seul ou être accompagné d'une équipe. Les projets sont principalement destinés aux réseaux sociaux. Parfois, c'est pour de l'interne.

 

 

En entrant au BTS quel était ton objectif professionnel ? Le BTS t’a t’il aidé à l’atteindre ? 
Plus jeune, je regardais beaucoup de vidéos de sport extrême et j'ai toujours voulu être la personne qui réalise ces vidéos. On m'a donc orienté vers l'option exploitation qui semblait être l'option la plus complète (image, montage et son).

Au cours du BTS, je me suis aperçu que c'était plus axé sur la tété et ses régies, mais cela m'a tout de même permis d'acquérir des connaissances que j'utilise maintenant dans mon travail. J'ai aussi découvert le monde de la télé qui m'était inconnu auparavant. Je pense que la meilleure option pour le métier de vidéaste serait l'image, car ils abordent des choses que nous n'avons pas vu. De plus, en image, les cours de TMO sont plus axés sur la technique de l'image et donc plus bénéfiques pour un futur vidéaste. 

 


Quelles sont pour toi, les qualités requises pour travailler dans ce milieu ?
Je pense qu'il faut être à l'écoute, savoir travailler en équipe, et être rigoureux. Il faut aussi savoir se remettre en question. 

 

Est-ce que tu peux nous raconter un souvenir marquant de ta vie professionnelle ?

J'en ai plusieurs, la plupart sont des moments assez privilégiés. Grâce à ce métier, on a la chance d'accéder à des endroits où tout le monde ne peut pas aller. 

Mes 2 plus gros souvenirs, je dirais l'été dernier à Marseille pour un événement PUMA. La direction artistique avait décidé de faire une vidéo virale. Nous devions faire faire le signe de Jul à Usain Bolt. Au moment de le filmer dans sa loge, il n'y arrivait pas. J'ai donc dû lui montrer comment le faire ahaha. Puis après nous avons pris un speed boat pour aller à l'autre bout de Marseille. À l'arrivée au port de la Madrague, 4 vans noirs, vitres tintées et des chauffeurs en costumes nous attendaient, je me serais cru dans un film.

Et mon second souvenir marquant était un projet pour L'AP-HP international. Je devais montrer le savoir faire du SAMU français. J'ai pu ainsi assister à un exercice d'entraînement dans un centre commercial : une reproduction d'un attentat. Tous les services de santé et de sécurité du 93 étaient là et également le RAID. Quand je les ai vu débarquer, je ne faisais pas le malin ahahaha.

 

 

Comment c'était le BTS quand tu y étudiais ? 
Je pense que c'était les meilleures années d'étude de ma vie, je me suis super bien entendu avec ma classe, les professeurs aussi (dédicace à M. Fournier). En arrivant, je redoutais la Culture audiovisuelle et artistique, mais finalement M. Audeguy (un prof génial) m'a fait aimer cette matière. Les cours de TMO étaient ce que je préférais, car c'était concret et pas seulement de la théorie. 

 

 

Aurais-tu un conseil à donner à un étudiant qui souhaiterait s’orienter vers le même métier que toi ? 
Je dirais qu'il faut y aller à fond (il faut aussi y aller au culot, c'est comme ça que j'ai eu des contacts). Ne pas se comparer aux autres, car chacun avance à son rythme et ne pas être trop gourmand au début, car on peut vite se griller et tout le monde se connaît dans le milieu (surtout à Paris). Il faut profiter du BTS pour faire un maximum de projets persos. La question de la rémunération viendra plus tard. Les contacts sont essentiels pour travailler, il ne faut pas hésiter à démarcher en envoyant sa bande démo (je n'ai jamais envoyé mon CV depuis le début) et aller à un maximum d'événements pour parler à des gens du milieu.

 

As-tu gardé contact avec tes anciens camarades de promo ? Que sont-ils devenus ? Ont-ils continué dans la filière technique d’ingénierie et exploitation des équipements ?

Oui, j'ai gardé contact avec certains de ma classe ainsi que les GRETA. On part même en vacances ensemble ! Une grosse partie à commencer à piger dans la télé, d'autres on fait une licence SAN. J'ai aussi gardé contact avec quelques-uns de mes 2ème années, d'ailleurs l'un d'entre eux m'avait donné un gros contrat de monteur pour la FIFA pendant la coupe du monde féminine (il se reconnaîtra, merci encore).

Détails

Auteur Antoine Etienne
Ajoutée 4/22/20, 3:36 PM
Dernière modification 4/29/20, 1:53 PM
Partager


Commentaires